Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Timea Bacsinszky espère bien effectuer son retour à la compétition ce week-end à Yverdon pour le barrage du groupe mondial II de FedCup face à la Biélorussie.
"Je veux être titularisée, comme à chaque fois", lâche le no 3 suisse, qui n'a pas joué depuis le 10 mars dernier, date de son abandon au 2e tour du tournoi d'Indian Wells. "J'ai souffert d'un début de tendinite à l'épaule droite, explique-t-elle. La douleur est descendue à Indian Wells. J'ai également souffert du biceps."
"J'avais tellement mal que je ne parvenais plus à tenir ma raquette, rigole la 573e joueuse mondiale. Mais je me sens bien désormais. J'avais surtout peur de servir au début. J'y suis allée pas à pas, et sers à 100 % de mes possibilités depuis deux semaines."
Timea Bacsinszky, qui confie avoir longtemps hésité à honorer sa sélection en raison de sa blessure, sait pertinemment que le nouveau capitaine Heinz Günthardt pourrait bien titulariser Amra Sadikovic (WTA 209) en simple au côté du no 1 helvétique Stefanie Vögele (WTA 120). Son manque de compétition ne plaide pas en sa faveur.
La Vaudoise de 22 ans n'a en effet joué que quatre matches de simple depuis le début de l'année, remportant une seule victoire (à Indian Wells face à Anne Keothavong). Elle avait fait un premier "comeback" à Fribourg au début février, au 1er tour de la FedCup face à l'Australie, après une pause forcée de dix mois due à une blessure au pied gauche.
Titularisée le samedi face à Samantha Stosur, Timea Bacsinszky avait été reléguée dans les tribunes le dimanche au profit d'une Amra Sadikovic très convaincante face à Jarmila Gajdosova (défaite 8-6 au troisième set). "Je suis prête à tenir ma place ici. Je me sens extrêmement bien", assure-t-elle.

ATS