Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Demi-finaliste l'an dernier, Timea Bacsinszky a démarré de manière idéale l'édition 2016 de Roland-Garros. Elle s'est imposée 6-3 6-1 en 67' face à la "lucky loser" espagnole Silvia Soler-Sepinosa.

La Vaudoise (no 8) n'a pas connu de difficulté majeure face à la 126e joueuse mondiale. Elle a certes manqué son début de match, concédant deux de ses trois premiers jeux de service pour se retrouver menée 2-3. Mais elle a ensuite largement dominé Silvia Soler-Espinosa, forçant la décision en remportant six jeux d'affilée pour mener 6-3 2-0.

L'opposition devrait être d'un tout autre niveau au 2e tour. Timea Bacsinszky - qui a virtuellement chuté à la 14e place mondiale si l'on retranche les 780 points glanés l'an dernier à Paris - se mesurera en effet à Eugenie Bouchard (WTA 47), ex no 5 mondial (en octobre 2014) et demi-finaliste à Roland-Garros en 2014 justement. La guerrière de Belmont a remporté l'unique duel livré face à la Montréalaise de 22 ans, ce printemps à Indian Wells, mais en trois sets (6-2 5-7 6-2).

Eugenie Bouchard n'a certes pas retrouvé le niveau de jeu qui lui avait permis notamment de se hisser en finale à Wimbledon en 2014. Mais elle a repris confiance en ses moyens cette année, après des mois de doute marqués notamment par une commotion cérébrale - qui avait engendré son forfait pour les 8es de finale de l'US Open - subie lors d'une chute dans les vestiaires du stade new-yorkais. La Canadienne a ainsi joué deux finales en 2016, à Hobart et à Kuala Lumpur.

ATS