Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Timea Bacsinszky se promène

Timea Bacsinszky a vécu une entame aisée à l'US Open. La Vaudoise a écrasé l'inoffensive Russe Vitalia Diatchenko, 6-1 6-1.

Il est vrai que la tête de série no 15 n'avait pas grand-chose à craindre de cette rencontre initiale. Elle a certes été malade à son retour des JO, et gagné peu de matches en simple cet été. Mais face à une proie aussi facile que Vitalia Diatchenko, la joueuse de Belmont ne pouvait quasiment que gagner.

La Russe, qui a sombré au 677e rang mondial après plusieurs pépins physiques, n'avait joué jusqu'ici que deux tournois cette année, en mai dans un ITF en Tunisie (quart de final) et à Roland-Garros (défaite sèche au 1er tour). Autant dire que la native de Sotchi n'avait pas le niveau pour inquiéter l'une des ténors du circuit.

Timea Bacsinszky n'a ainsi pas dû forcer son talent pour passer l'épaule, s'imposant en 1h02 seulement. De quoi profiter ensuite de sa fin de journée à New York avec Lara Gut, débarquée tout droit de son camp d'entraînement à Ushuaïa pour venir soutenir sa copine.

"Le plus dur avec ce 1er tour, c'est que je ne savais pas à quoi m'attendre. Elle bénéficie d'un classement protégé en raison de ses blessures, et personne ne l'avait vue depuis presque une année. Je n'avais donc aucune idée de son niveau actuel", a raconté Timea Bacsinszky. "Comme elle a très peu joué ces derniers temps, ma stratégie a été de mettre le maximum d'intensité. Et cela a payé", a-t-elle ajouté.

Un 2e tour jouable

Après cette légère mise en route, Timea Bacsinszky peut désormais s'attaquer à son "record" de l'US Open, une présence au 3e tour qu'elle n'a atteint qu'une seule fois en 2008. Pour y parvenir, elle devra battre jeudi la gagnante du match opposant la Chinoise Shuai Peng (WTA 259) à l'Américaine Varvara Lepchenko (WTA 68).

Si Shuai Peng a connu son heure de gloire, ici même à New York avec une demi-finale en 2014, la trentenaire a depuis accumulé les blessures et les contre-performances. Quant à Varvara Lepchenko, elle n'a rien non plus d'une grosse menace au vu de ses résultats de la saison. Bref, Timea Bacsinszky aura vraiment une carte à jouer dans ce 2e tour, bien qu'elle n'ait jamais battu ses deux rivales potentielles (0-2 contre Peng, 0-1 face à Lepchenko).

Vögele battue

De son côté, Stefanie Vögele n'ira pas plus loin que le 1er tour. L'Argovienne a été sortie dès son entrée en lice face à la Japonaise Kurumi Nara, s'inclinant 6-0 7-5.

C'est la septième fois que la joueuse de Leuggern disputait un 1er tour à New York. Et hormis en 2009, elle n'a jamais franchi cet obstacle. Rares à "Big Apple", ces succès le sont également sur le circuit cette année où, hormis une belle parenthèse à Istanbul (demi-finale en avril), elle a enchaîné les défaites prématurées.

Contre Kurumi Nara (WTA 80), Stefanie Vögele (WTA 100) affrontait pourtant une joueuse "prenable". Mais après une entame complètement ratée - elle était menée 6-0 4-2 -, son baroud d'honneur n'a pas été suffisant. Et, encore une fois, c'est en perdante qu'elle a quitté le court.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.