Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 66 personnes ont péri jeudi en zone rebelle près de Damas dans des raids du régime syrien. Les troupes de Bachar al-Assad ont riposté à des dizaines d'obus sur la capitale tirés par les insurgés, selon une ONG.

En début de semaine, les rebelles du groupe Jaich al-Islam (Armée de l'islam) avaient promis de bombarder Damas en représailles aux raids meurtriers que mène quotidiennement le gouvernement de Bachar al-Assad dans la province de Damas, bastion des insurgés.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), proche des opposants à Bachar al-Assad, dix personnes, dont un policier, ont trouvé la mort et cinquante ont été blessées dans la capitale lorsque 120 obus se sont abattus le matin sur plusieurs quartiers, dont le centre.

Plus de 60 raids

L'armée syrienne a riposté par plus de 60 raids aériens ainsi que des missiles sol-sol, tuant au moins 66 personnes au total à Douma, Erbine, Kafar Batna et Aïn Tarma, quatre localités de la région rebelle de la Ghouta orientale à l'est de Damas, selon l'ONG. Ces éléments restent impossibles à vérifier de manière indépendante.

Le photographe de l'AFP à Douma a vu plusieurs blessés évacués dans des hôpitaux.

Damas: "une zone militaire"

Mardi, le chef de Jaich al-Islam, Zahrane Allouche, avait annoncé que son groupe, le plus puissant de la province de Damas, allait riposter aux raids "barbares" du régime sur Douma qui avaient tué 11 civils il y a trois jours. Il avait prévenu que Damas était désormais considérée comme "une zone militaire" et la cible "d'opérations" rebelles.

Pénuries de nourriture et de médicaments

La Ghouta orientale, principale région rebelle dans la province de Damas, subit depuis plus d'un an un siège impitoyable de l'armée. Dans ce secteur à l'est de la capitale, des dizaines de milliers de civils sont affectés par les pénuries de nourriture et de médicaments.

Depuis l'été 2012, l'armée de l'air syrienne mène des raids meurtriers sur les zones rebelles et est accusée par les organisations de défense des droits de l'Homme de bombarder sans discerner cibles civiles et militaires. Plus de 200'000 personnes ont péri dans le conflit en Syrie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS