Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève-Servette ne sait pas perdre aux Vernets. Opposés à Fribourg Gottéron, les Aigles ont obtenu la victoire (2-1) sur un but de Tömmernes à 19 secondes de la fin du 3e tiers.

Il y a derrière cette invincibilité à domicile quelque chose de mystique. Comme si quoi qu'il arrive, le GSHC va finir par l'emporter. C'est d'ailleurs un peu ce qui s'est passé face aux Dragons. Revenus à hauteur grâce à Slater (1-1, 57e), les Fribourgeois semblaient prêts à disputer une prolongation. Mais c'était sans compter sur un dernier power-play genevois à la suite d'une faute de Schmutz. Parfaitement servi, Tömmernes a pu transpercer la défense de Ludovic Waeber pour le 2-1 victorieux.

La rencontre n'a pas offert un festival offensif. Il faut dire que côté fribourgeois, Mark French a dû composer sans deux de ses étrangers, Andrew Miller et Michal Birner. Les Grenat ont profité d'ouvrir le score en fin de première période à la suite d'une longue supériorité numérique de quatre minutes pour une faute de Sandro Forrer. Kevin Romy, esseulé dans le slot, a pu transformer une belle passe de Tanner Richard.

Pour maximiser sa force de frappe, Chris McSorley avait décidé de placer ses deux nouveaux importés Skille et Winnik avec Richard, justement. Les deux hommes doivent encore prendre leurs marques avant de peser véritablement sur une rencontre. Présents sur le jeu de puissance, les deux joueurs nord-américains ont encore du chemin à faire. Mais le contexte est plutôt favorable et les deux hommes auront le temps de peaufiner les derniers réglages.

Bienne stoppé

Le leader Bienne a connu sa deuxième défaite (4-2) de l'exercice à Zoug. Bien dans leurs patins jusqu'à la mi-match, les Seelandais ont par la suite commis de petites erreurs inhabituelles dont ont su profiter les joueurs de Suisse centrale. L'un des meilleurs exemples provient du 4-2 de Lino Martschini. En prenant trop de temps à réagir après un rebond laissé par le gardien Elien Paupe, Sami Kreis a permis au petit numéro 46 de l'EVZ de donner deux longueurs d'avance à ses couleurs.

Et le plus fort pour les hommes de Dan Tangnes, c'est qu'ils ont dû disputer cette partie sans McIntyre, Roe et Stahlberg, trois de leurs fers de lance. Et aussi sans leur leader en défense Rafael Diaz. Mais à l'instar des Biennois, Zoug est allé chercher cette victoire en équipe. Les hommes des trios "du fond" ont su hausser leur niveau de jeu pour combler les absences.

Lugano n'a pas fait de détails face à Rapperswil. Les Tessinois se sont imposés 6-0 en infligeant aux Saint-Gallois leur 9e défaite en dix matches. Zurich a de son côté enfoncé Davos (3-2) en renversant la situation dans le troisième tiers. Et enfin Langnau a enlevé le derby bernois 3-1 face à Berne avec notamment un doublé pour Pesonen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS