Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - Le ministre japonais des Affaires étrangères a souligné mardi qu'il n'existait "aucune question territoriale" avec la Chine, à propos d'îles de mer de Chine orientale, selon l'agence de presse Kyodo. Tokyo considère ces îles comme des terres nippones.
Seiji Maehara a également jugé appropriée l'arrestation, le 8 septembre, du capitaine d'un chalutier chinois qui venait d'entrer en collision avec deux patrouilleurs nippons près des îlots Senkaku, appelés Diaoyu en chinois, contrôlés par Tokyo mais revendiqués aussi par Pékin.
Ce capitaine a été libéré vendredi après 16 jours de garde à vue dans l'archipel, dans un geste d'appaisement des autorités japonaises, l'affaire ayant provoqué la pire crise diplomatique entre les deux pays depuis 2006.
La tension n'est toutefois pas retombée et le cabinet japonais a exigé lundi que la Chine rappelle au total deux patrouilleurs des pêcheries chinoises envoyés récemment près des îlots pour protéger ses pêcheurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS