Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Toni Brunner s'attend à une poussée de l'UDC en Suisse romande

Après l'entrée au Conseil fédéral de Guy Parmelin, Toni Brunner espère une poussée de son parti en Suisse romande. Interrogé par les dominicaux Zentralschweiz/Ostschweiz am Sonntag, le président de l'UDC s'attend à ce que le nombre d'électeurs y progresse de 4%.

Avec Guy Parmelin, ce "père de la patrie", l'UDC sera perçue pour la première fois comme un parti qui porte la nation, affirme M. Brunner dans l'hebdomadaire alémanique. Le Vaudois "a un véritable potentiel pour rallier les sympathies".

Les autres partis ont élu M. Parmelin parce qu'il correspond au mieux au système collégial comme entendu par le Parlement, explique le Saint-Gallois. "Ils n'ont remarqué qu'après coup que les portes de la Suisse romande se sont ouvertes toutes grandes à l'UDC", assure-t-il.

Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les partis de droite ont progressé dans l'aire linguistique francophone lors des dernières fédérales. L'UDC s'est renforcée à 21% des votes en moyenne. C'est toutefois très loin des 32,9% que le parti a obtenu dans les cantons de langue allemande. L'écart entre les deux régions linguistiques, de 9,1% en 2011, est désormais monté à 12,9%.

Un 3e siège en question

A la question de savoir si l'UDC va orienter sa stratégie vers l'obtention d'un 3e siège au Conseil fédéral, Toni Brunner répond que le parti a pour objectif de "se maintenir désormais avec au moins deux sièges au gouvernement". Il avoue ne pas encore avoir déterminé à partir de quel pourcentage de l'électorat l'UDC revendiquerait un 3e fauteuil.

Le président de l'UDC est d'avis que Ueli Maurer ne se retirera pas au cours de la prochaine législature. Le Zurichois "est en forme et hautement motivé à relever les défis actuels au Département fédéral des finances (DFF)", souligne M. Brunner.

"Thomas Aeschi a gagné de son côté en profil et en notoriété avec sa candidature" au Conseil fédéral, ajoute-t-il. "La prochaine fois, le ticket sera peut-être composé de Thomas Aeschi, Roger Köppel et Magdalena Martullo-Blocher. Ce qui n'anéantirait absolument pas les chances d'Aeschi."

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.