Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Coup de massue pour l'emploi dans l'Arc jurassien. Tornos supprime 225 emplois sur ses sites de Moutier (BE) et de La Chaux-de-Fonds (NE). Le fabricant de machines-outils a pris cette mesure pour assurer sa survie après une série de mauvais résultats.

C'est près d'un tiers des emplois du groupe qui disparaîtra à court terme. Les employés ont été informés jeudi soir lors d'une séance à laquelle participait la direction. Une phase de consultation entre la direction et les représentants des employés est désormais ouverte jusqu'au 21 septembre.

Ces suppressions de postes annoncées vendredi par la direction vont se traduire par des retraites, des départs naturels mais aussi par des licenciements. Leur nombre ne sera toutefois connu qu'à l'issue de la procédure de consultation. Le recours au chômage partiel n'a pas suffit à surmonter la baisse des commandes.

Mauvais résultats

Pour diminuer ses coûts, Tornos réduit également la taille de sa direction. L'organisation actuelle sera simplifiée. Son siège va rester à Moutier, où les produits haut de gamme, ainsi que les composants clés seront développés et produits, a assuré la direction du groupe.

Cette annonce était attendue, mais l'ampleur de la restructuration a surpris. Le 14 août, Tornos avait annoncé qu'il devait économiser entre 30 et 35 millions de francs par année en raison des mauvais résultats enregistrés au premier semestre. La société a accusé un recul de 34,2% des entrées de commandes.

Cellule de crise

Cette nouvelle a créé une véritable onde de choc dans la région où le secteur de la machine-outil est fortement implanté. Le Conseil municipal de Moutier va créer une cellule de crise pour soutenir les collaborateurs licenciés dans leur recherche d'un emploi. Un crédit de 150'000 francs a été libéré pour mettre en place cette structure.

Les autorités municipales et cantonales ainsi que le syndicat Unia Transjurane appellent toutes les entreprises de la région qui sont à la recherche de personnel d'accueillir les ouvriers de Tornos au chômage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS