Toronto a mis fin au règne de Golden State sur la NBA.

Les Raptors ont remporté le premier titre de leur histoire, le premier pour une franchise canadienne, en allant s'imposer 114-110 jeudi en Californie au terme d'un match 6 épique.

Mené 108-102 à 2'14'' de la fin de l'acte VI de cette finale et décimé par les blessures, Golden State s'est battu jusqu'au bout. Son meneur-vedette Stephen Curry aurait pu donner la victoire aux Warriors et arracher un septième match, mais il a trop forcé sa tentative à trois points à 8'' du "buzzer" alors que son équipe était revenue à une longueur (111-110).

Déjà privé de son meilleur marqueur Kevin Durant, Golden State avait perdu durant le troisième quart-temps Klay Thompson qui s'est blessé à un genou sur un contre vigoureux de Danny Green. Les Warriors semblaient alors sur le point de prendre l'ascendant (85-80), mais sans Thompson (30 points en 32 minutes) et avec un Curry en panne de réussite (21 points, 6 sur 17 au tir), ils ont craqué dans le final.

Le sacre de Toronto doit beaucoup à Kawhi Leonard. Déjà désigné meilleur joueur de la finale 2014 qu'il avait remportée avec San Antonio, l'ailier de 27 ans a été nommé MVP de cette finale, qui était la première pour les Raptors mais la cinquième d'affilée pour Golden State. Leonard a inscrit jeudi 22 points, dont les 3 derniers de son équipe à 0''9 de la fin sur la ligne des lancers-francs. Le premier a été accordé à la suite d'une faute technique des Warriors, qui avaient demandé un temps-mort auquel ils n'avaient plus droit...

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Les musées suisses exposent peu d’artistes femmes

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.