Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fabian Cancellara abandonne le Tour de France, a-t-il annoncé sur son compte Twitter après sa chute dans la 3e étape, lundi, entre Avers et Huy (Be).

"J'ai deux vertèbres fracturées côté droit, comme ce printemps", a-t-il révélé. "C'est une énorme déception."

Au GP E3 à Harelbeke (Be) fin mars, le Bernois s'était fracturé deux vertèbres dans le dos après une chute collective et avait été contraint à un repos de neuf semaines.

Cancellara a annoncé son abandon en soirée, après avoir passé une IRM à l'hôpital. Le Bernois avait été pris dans une chute collective d'une grande violence à 52 kilomètres de l'arrivée. Il avait été poussé dans petit fossé à haute vitesse, puis fait "un soleil" par-dessus son guidon avant de retomber lourdement sur le dos.

Vaillamment, contrairement à d'autres coureurs impliqués qui ont immédiatement abandonné, Cancellara était remonté sur sa bécane pour rallier l'arrivée avec une douzaine de minutes de retard. Mais les douleurs l'ont accompagné tout au long de la course.

L'étape a été gagnée au mur de Huy par l'Espagnol Joaquim Rodriguez. "Purito" s'est imposé en puncheur au sommet de ce célèbre raidillon, où est jugée chaque année l'arrivée de la Flèche Wallonne. Une classique que le coureur de la Katusha connaît très bien - 1er en 2012, 2e en 2010 et 2011, 4e en 2015 -, et qui lui a permis de s'imposer pour la deuxième fois sur les routes du Tour de France.

Rodriguez a franchi la ligne devant Chris Froome. Un Britannique qui, au jeu des bonifications, a endossé le maillot jaune, avec désormais... une seconde d'avance sur l'Allemand Tony Martin. Le leader de la Sky a aussi repris du temps aux trois autres grands favoris du Tour: Vincenzo Nibali et Nairo Quintana ont perdu 11'', tandis qu'Alberto Contador est arrivé avec 18'' de retard.

ATS