Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Thibaut Pinot (FDJ-BigMat) a remporté en solitaire l'étape "suisse" du Tour de France, courue entre Belfort et Porrentruy. A 22 ans, il est le premier Français à s'imposer sur cette édition 2012.
En tête depuis au sommet du col de la Croix, principale difficulté du jour, Pinot est parvenu à résister au retour des Cadel Evans (Aus/BMC) et autres Bradley Wiggins (GB/Sky) pour remporter la victoire devant une foule venue en nombre. Pas de changement au classement général, où le Britannique conserve ses dix secondes d'avance sur son rival australien.
Le début de l'étape a permis à Jens Voigt (All/RadioShack) de s'illustrer, lui qui a lancé la première échappée dès les premiers kilomètres. Le vétéran de 40 ans a poursuivi seul son effort alors que le peloton, mené par les Sky et les BMC, ne lui a jamais laissé plus d'une minute d'avance, tuant constamment dans l'oeuf les autres velléités de fuite dont celle du Thurgovien Michael Albasini (Orica-GreenEDGE).
Une fois la frontière helvétique passée, les choses ont commencé à bouger à la suite d'une attaque du Français Jérémy Roy (FDJ-BigMat) peu avant l'entame de la côte de Saignelégier. Le peloton a alors laissé partir quelques échappés, parmis lesquels Fredrik Kessiakoff (Astana) qui a rapidement rejoint le fuyard tourangeau. Le Suédois de 32 ans a ensuite pris les commandes de la course pour passer seul au sommet de la côte de Saulcy. Las, cet ancien spécialiste de VTT n'a pas pu maintenir son avance sur son poursuivant Thibaut Pinot, qui l'a dépassé dans la montée du col de la Croix, classé en première catégorie, devant de nombreux supporters.
Sur un parcours très vallonné et marqué par un vent contraire soufflant parfois jusqu'à 30 km/h, de nombreux coureurs ont été en difficulté et le peloton n'est pas toujours parvenu a rester groupé. Fabian Cancellara (RadioShack) a ainsi été lâché dans la montée de la côte de la Caquerelle, classée en deuxième catégorie, alors que Cadel Evans a perdu presque tous ses équipiers dans le col de la Croix. A la fête la veille, le jeune estonien Rein Taaramae (Cofidis) a lui aussi été distancé à un peu plus d'un kilomètre du sommet.
Une accélération dans le mur final de Jurgen Van den Broeck (Bel) a alors donné des informations sur l'état de forme des favoris. Les héros de l'étape de samedi, Froome (GB/Sky), Evans, Wiggins et Nibali (It/Liquigas) ont pu suivre le rythme du leader de l'équipe Lotto, contrairement à Frank Schleck (Lux/RadioShack) qui a une nouvelle fois montré son impuissance.
Pinot pouvait de son côté partir seul vers la victoire, malgré une vaine accélération de Van Den Broeck et Evans dans les deux derniers kilomètres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS