Navigation

Tour de Romandie: Froome prend une option

Ce contenu a été publié le 02 mai 2014 - 19:14
(Keystone-ATS)

Genève - Chris Froome a fait un pas important vers une deuxième victoire consécutive au Tour de Romandie. Le Britannique est passé à l'attaque dans la 3e étape, courue en montagne entre Le Bouveret et Aigle.
Le coureur de l'équipe Sky n'a certes pas remporté l'étape, ni revêtu le maillot jaune de leader. Ce double honneur est revenu à Simon Spilak (Katusha), le seul qui a réussi à suivre Froome dans la dernière ascension du jour. Reste qu'avec seulement une seconde de retard au classement général sur le Slovène, Froome devrait logiquement être sacré à l'issue de l'autre étape clef de cette édition 2014, le contre-la-montre final de dimanche à Neuchâtel.
Longue de 180,5 km, cette 3e étape a véritablement été lancée pour les favoris dans la montée vers Villars, quatrième col de 1ère catégorie de la journée. L'Italien Vincenzo Nibali a placé une première accélération, mais il a immédiatement été contré par Froome. Le Britannique a ensuite porté son effort, et seul Spilak est parvenu à le rejoindre.
La course a alors donné lieu à un remake de l'étape reine de l'année dernière, où Froome et Spilak s'étaient déjà détachés dans la montée finale vers Les Diablerets, où le Slovène s'était aussi au sprint. Au général toutefois, c'est Froome qui s'était imposé en 2013 devant Spilak. Il devrait en être de même cette année, tous les autres candidats à la victoire pointant désormais à plus d'une minute, à commencer par le Portugais Rui Costa (à 1'02) et Nibali (1'06).
Côté suisse, Mathias Frank a confirmé les espoirs placés en lui. Le leader lucernois de l'équipe IAM a terminé dans le groupe des premiers poursuivants à la 6e place, remontant ainsi au 5e rang du général (à 1'10).
A noter aussi les bonnes performances des Valaisans Johann Tschopp et Sébastien Reichenbach. Le premier a conforté son maillot rose de meilleur grimpeur, tandis que le deuxième s'est classé à une encourageante 15e place de l'étape.
Comme attendu, cela s'est moins bien passé pour Michael Albasini. Maillot jaune au départ et vainqueur des deux dernières étapes, le Thurgovien a lâché prise dès la première ascension du jour, le Col des Planches, finissant l'étape très loin du vainqueur.
Samedi, la 4e étape se déroulera à Fribourg selon le même format qu'un championnat du monde, soit sur un circuit fermé. Six boucles de 29 km (174 km en tout) seront ainsi parcourues avant l'arrivée sur le Boulevard de Pérolles.
Sans difficulté majeure, cette étape ne devrait pas chambouler le classement général. En revanche, elle offre aux baroudeurs et sprinters une dernière occasion de s'illustrer avant le contre-la-montre final de dimanche à Neuchâtel.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.