Navigation

Tour de Romandie: Michal Kwiatkowski premier leader

Ce contenu a été publié le 29 avril 2014 - 20:00
(Keystone-ATS)

Genève - Michal Kwiatkowski était bel et bien à placer parmi les favoris au Tour de Romandie 2014. Le Polonais s'est emparé du premier maillot jaune en remportant le prologue d'Ascona.
Après 5,57 km d'un parcours complètement plat au bord du lac Majeur, le coureur d'Omega Pharma a devancé de quatre secondes l'Australien Rohan Dennis. Kwiatkowski s'est aussi permis le luxe de battre le triple champion du monde allemand du contre-la-montre Tony Martin, grand favori de ce chrono mais qui a dû se contenter de la 5e place (à 5'').
La victoire de Kwiatkowski n'a toutefois rien d'une surprise. Parmi les coureurs les plus talentueux de la nouvelle génération, le Polonais de 23 ans est en train d'exploser au plus haut niveau. Vainqueur notamment du Tour d'Algarve en début de saison, il avait encore impressionné la semaine dernière lors des classiques ardennaises, que cela soit à l'Amstel Gold Race (5e), à la Flèche wallonne (3e) ou à Liège-Bastogne-Liège (3e). Une régularité qui méritait bien d'être récompensée par une victoire.
Si la plupart des autres favoris pour le classement général ont répondu présent, à l'image du Britannique Chris Froome (13e à 10'') ou de l'Italien Vincenzo Nibali (18e à 12''), l'Américain Tejay Van Garderen a lui tout perdu. Le leader de la formation américano-suisse BMC a chuté dans un virage peu après le départ, concédant plus de trois minutes.
De leur côté, les Suisses n'étaient pas attendus aux avant-postes lors de ce prologue, eux qui ne comptent aucun véritable spécialiste du chrono pour ce Tour de Romandie. Dans ces conditions, c'est le Thurgovien Reto Hollenstein (IAM) qui s'en est le mieux sorti avec sa 26e place, à 14 secondes. Coureur helvétique le plus ambitieux pour le classement général, le Lucernois Mathias Frank (IAM) a pu limiter la casse (54e à 20'').
Quant au Grison Nino Schurter (Orica GreenEdge), il n'a pas été ridicule pour ses grands débuts dans une course sur route majeure. Le triple champion du monde du VTT s'est placé dans le ventre mou du classement (88e sur 151 à 26'').
Mercredi, la 1ère étape ne partira finalement pas d'Ascona, mais de Brigerbad. Comme de la neige est attendue en altitude, les organisateurs ont préféré supprimer le passage par le col du Simplon (qui culmine à 2005 m), et donner directement le départ en Valais.
Raccourcie à environ 90 km (au lieu des 202 km prévus), cette étape reste prometteuse en raison de son final. Une trentaine de kilomètres avant d'arriver à Sion, les coureurs devront effectuer la montée sur Lens. Une ascension classée en 2e catégorie qui ne devrait pas déboucher sur de gros écarts, mais qui pourrait permettre une belle empoignade entre baroudeurs.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.