Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur touristique valaisan connaît des années difficiles. Durant l'exercice 2010/2011, il a enregistré des reculs parfois massifs dans presque toutes les catégories d'hébergement. Valais Tourisme exhorte le canton à agir via un programme de relance.

Le Valais a enregistré l'an dernier un recul de 5,9% des nuitées, pour s'établir à 10,8 millions (11,43 millions en 2009/2010). "En dix ans, le nombre des nuitées a régressé de plus de 13%", a indiqué mercredi à la presse Herbert Volken, président de Valais Tourisme.

La baisse la plus importante concerne les campings (-12,5%) qui ont pâti des mauvaises conditions météorologiques. Les chalets et appartements enregistrent une diminution de 10,1%, suivis des hôtels et établissements de cure (-4,7%) et des auberges de jeunesse (-4,7%). Seuls les hébergements collectifs tirent leur épingle du jeu avec une augmentation de 6,2%.

Crise et franc fort

Pour expliquer ces baisses, Valais Tourisme pointe notamment du doigt la crise économique mondiale. Mais aussi le franc fort "qui effraie de nombreux clients de Grande-Bretagne et de la zone euro", a souligné Herbert Volken.

A cela s'ajouteront les effets de l'adoption de l'initiative Weber. "L'interdiction de construire de nouvelles résidences secondaires va dégrader encore un contexte économique déjà extrêmement difficile. Nous attendons beaucoup du groupe de travail chargé de mettre en oeuvre cette initiative", a relevé Herbert Volken.

Pour l'hiver 2011/12, une baisse des nuitées se dessine également. Dans l'hôtellerie, seuls chiffres disponibles pour l'heure, le recul entre le 1er novembre et fin janvier est de 6% environ. On s'attend à une légère hausse pour février, mais à un fort repli en mars. "Avril ne devrait pas trop mal se passer tout en restant en dessous du niveau de l'an dernier", a estimé Urs Zenhäusern.

C'est pourquoi Valais Tourisme attend beaucoup du canton du Valais. "Il est très important qu'il mette sur pied un un programme de relance", a souligné Herbert Volken.

ATS