Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - La Suisse s'est imposée 1-0 contre l'Allemagne lors du Tournoi de Minsk (Bié) à l'occasion de la finale pour la 3e place. Le portier Genoni a été le héros du match.
Battue la veille par la Slovaquie (1-3), l'équipe de Suisse s'est imposée cette fois-ci en restant disciplinée pendant 60 minutes. La classe de Leonardo Genoni a aussi permis de vaincre l'Allemagne de Köbi Kölliker. Le gardien de Davos a fêté son deuxième blanchissage sous le maillot national. Il a préservé sa cage à la faveur parfois d'une réussite maximale comme lorsque le palet a roulé sur la transversale (!).
Les Suisses avaient bien entamé cette partie avec l'ouverture du score dès la 4e minutes par Michael Liniger. L'Emmentalois de Kloten marquait son premier but en équipe nationale, une belle récompense pour un joueur qui n'était plus revenu en sélection depuis décembre... 2004.
La sélection helvétique avait sans doute mieux joué contre la Slovaquie avant de connaître un inquiétant passage à vide de 29'' qui lui avait coûté deux buts. Cette fois-ci, la manière fut moins académique avec de nombreuses mauvaises sorties de zone, des contres gâchés par des passes imprécises mais la solidarité des joueurs a permis de fêter une victoire contre le "meilleur ennemi" allemand. Mais il faut tout de même rester modeste. Si la troupe de Kölliker avait eu un attaquant un brin habile devant la cage, la Suisse aurait perdu des plumes dans l'aventure.
La Suisse a été convaincante les douze premières minutes de jeu. Le temps d'ouvrir le score et de maintenir la pression sur le but allemand. "J'estime que nous avons fait un bon début de match en mettant les Allemands sous pression. Mais après la première coupure publicitaire, nous nous sommes relâchés. Et face à un adversaire comme l'Allemagne, c'est très dangereux", relevait Kevin Romy, aligné aux côté de Damien Brunner et Fabian Schnyder au sein de la ligne la plus entreprenante mais pas la plus récompensée.
Un tir sur la transversale de Julien Vauclair (27e) aurait pu donner une marge de sécurité pendant une supériorité numérique. Il aurait aussi permis à la Suisse de convertir en but leur jeu de puissance encore très perfectible.
Les prochains rendez-vous de l'équipe nationale auront lieu au mois d'avril avec deux matches amicaux contre la Finlande.

ATS