Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Pour la septième fois, Roger Federer disputera la finale du tournoi de Dubaï.
Dans sa deuxième patrie, le Bâlois s'est à nouveau qualifié pour l'ultime stade de la compétition en écartant l'homme en forme du moment, l'Argentin Juan Martin Del Potro, 7-6 (7/5) 7-6 (8/6).
De retour au plus haut niveau, le "gaucho" restait sur une victoire au tournoi de Marseille et une finale à Rotterdam, face à Federer. Il avait été impressionnant la veille contre Jo-Wilfried Tsonga, mais sa puissance a encore été désarmorcée par le champion des champions.
Federer a été étonnant de sang-froid. Il a arraché la victoire au tie-break de la deuxième manche après avoir été mené 5/1 puis 6/2 dans ce jeu décisif! Durant cette seconde manche, il a toujours couru derrière le score puisque Del Potro servait en premier. A quatre reprises, il a eu l'occasion de lui ravir sa mise en jeu mais l'Argentin a su répliquer. Federer s'est montré finalement le plus solide, au terme de ce match qui n'a pas débouché sur le moindre break.
Le numéro 3 mondial n'a ainsi toujours pas concédé son service en quatre matches à Dubaï, sur un revêtement rapide qui favorise son jeu et son déplacement aérien. Victorieux à quatre reprises de ce tournoi, la dernière fois en 2007, il aura l'occasion de compléter sa collection pour sa septième finale ce week-end. Il la jouera face à Andy Murray.
L'Ecossais a en effet infligé sa première défaite de l'année au numéro 1 mondial Novak Djokovic (6-2 7-5). Le Serbe, vainqueur des trois dernières éditions du tournoi, a commis un nombre inhabituel d'erreurs sur les points importants. Pour Murray, ce succès valide le bien-fondé de sa collaboration avec son nouveau coach Ivan Lendl.

ATS