Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer n'a eu besoin que de 67' pour passer le 1er tour à Dubaï.
Le no 3 mondial s'est imposé 6-0 7-6 (8/6) face au gaucher parisien Michael Llodra (ATP 40), finaliste à Marseille dimanche dernier. Il se mesurera à un autre gaucher trentenaire, Feliciano Lopez (ATP 15), en 8e de finale. Sa dernière défaite concédée face à un joueur ayant dépassé les trente ans remonte au mois de mars 2002...
Titré à Rotterdam le 19 février, Roger Federer abordera en pleine confiance son dixième duel avec Feliciano Lopez. Il a en effet remporté ses neuf précédents face-à-face avec le natif de Tolède, qui n'avait jamais été aussi bien classé par l'ATP. Le Bâlois se méfiera tout de même d'un adversaire qui peut devenir injouable lorsque sa première balle de service fait mouche.
L'homme aux seize titres du Grand Chelem se souvient certainement qu'il avait souffert pour prendre la mesure de l'Ibère lors de leur dernier match disputé sur une surface similaire (revêtement dur en extérieur), en 8e de finale de l'US Open 2007 (3-6 6-4 6-1 6-4). Feliciano Lopez s'est lui aussi qualifié en deux sets, ne perdant que deux points disputés derrière sa première balle de service face à Nicolas Mahut (ATP 83) mardi.
Le 1er tour du Bâlois a épousé un scénario étonnant. Inexistant dans un premier set qui ne durait que 18' et dans lequel il ne marquait que 2 points sur son service (!), Michael Llodra aurait très bien pu égaliser à une manche partout. Il se procurait une balle de set à 6/5 dans le jeu décisif, que Roger Federer écartait après avoir pourtant manqué sa première balle de service. Le quadruple vainqueur du tournoi de Dubaï (2003, 2004, 2005, 2007) exploitait en revanche parfaitement la deuxième balle de service que le Français devait armer à 6/7.

ATS