Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vingt-trois convoqués, vingt-trois à l'entraînement. Les bobos des internationaux suisses ne sont plus très loin de la guérison totale.

Vladimir Petkovic a ainsi dirigé une séance - pas des plus intenses il est vrai - d'un peu plus d'une heure à Thoune, à quatre jours du match des éliminatoires du Mondial 2018 aux Iles Féroé. Le sélectionneur nourrissait quelques craintes pour ceux appelés à former la défense centrale vendredi à Torshavn, Johan Djourou et Nico Elvedi, qui avaient dû sortir lors de l'amical face à la Biélorussie la semaine passée. "Mais ils vont bien, nous ne prendrons que quelques mesures de précaution pour nous assurer qu'ils seront en pleine possession de leurs moyens aux Féroé", a expliqué le Tessinois.

Nouvelles rassurantes également pour Valon Behrami, qui n'apprécie pas toujours la répétition des efforts et encore moins quand il s'agit de matches amicaux. Mais les douleurs que Djourou a ressenties au dos jeudi passé avaient empêché Petkovic de sortir le milieu de terrain de Watford à l'heure de jeu, comme c'était prévu.

Le sélectionneur en avait été quitte pour une petite demi-heure de plaintes de la part de son joueur, lequel "pourra être un exemple pour tous aux Féroé comme il l'a été lors de tous les autres matches", dixit le Mister.

Séance détendue donc, sans accroc ni pépin. Une manière idéale de lancer cette semaine dont l'unique objectif est d'ajouter trois points au quinze déjà gagnés dans la campagne de Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS