Toute l'actu en bref

Toyota a vu son bénéfice net chuter de 21% sur l'exercice écoulé, pénalisé par le regain du yen (archives).

KEYSTONE/AP/SHIZUO KAMBAYASHI

(sda-ats)

Le géant automobile japonais Toyota, malmené par le regain du yen, a annoncé mercredi un recul de son bénéfice net en 2016/17 pour la première fois en cinq ans. Le constructeur prévoit une nouvelle forte baisse cette année.

Au cours de l'exercice qui s'est achevé fin mars, le résultat net est tombé à 1831,1 milliards de yens (16,1 milliards de francs au cours actuel), soit une chute de 21%. Il devrait se dégrader encore cette année, Toyota anticipant un déclin de 18% à 1500 milliards de yens, un chiffre bien en deçà des attentes des analystes.

Le bénéfice d'exploitation a lui aussi plongé (-30%) sur la période passée en revue, à 1944,4 milliards de yens, affecté à hauteur de 940 milliards par des effets de change défavorables. Une augmentation des dépenses a aussi pesé sur les comptes, en particulier en Amérique du Nord où le constructeur a été contraint d'accentuer les initiatives marketing pour attirer les clients sur un marché en ralentissement.

Rétrogradé

Si le chiffre d'affaires s'est replié de 2,8%, à 27'597,2 milliards de yens, Toyota, rétrogradé l'an dernier au deuxième rang mondial derrière l'allemand Volkswagen, a écoulé un peu plus de véhicules qu'un an plus tôt, commercialisant 10,25 millions de véhicules grâce à l'ensemble de ses marques: Toyota, Lexus (luxe), Daihatsu (mini-véhicules), Hino (poids lourds).

Les ventes en volume ont rebondi au Japon et ont progressé en Asie et en Europe, mais elles ont stagné sur le marché américain, traditionnellement le point fort de Toyota. Elles ont par ailleurs nettement décliné en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Pour l'année comptable débutée en avril, le fabricant de la citadine Yaris, de la Prius hybride (essence/électricité) ou encore de la berline Corolla espère vendre autant de véhicules, pour un chiffre d'affaires quasiment inchangé (-0,4%), à 27'500 milliards de yens.

Sur le front des profits, il est en revanche peu optimiste, tablant sur un nouveau renforcement du yen. Il pronostique, outre une chute de son bénéfice net, un bénéfice d'exploitation en baisse de 20% à 1600 milliards de yens.

Rachat d'actions

Après avoir affiché des bénéfices historiquement élevés ces dernières années, soutenus par l'affaiblissement du yen, Toyota a vu la tendance sur le front des devises se retourner. Or un yen de moins par dollar sur une durée d'un an se traduit par une diminution du bénéfice d'exploitation de l'ordre de 40 milliards de yens.

Toyota a par ailleurs annoncé mercredi un nouveau programme de rachat d'actions portant sur 50 millions de titres, pour un montant de 250 milliards de yens.

ATS

 Toute l'actu en bref