Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Allumer du feu en plein air est interdit jusqu'à nouvel avis dans certaines zones particulièrement à risque en Valais (photo symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le danger d'incendie de forêt est encore monté d'un cran en Valais: il est désormais "très fort". Le canton appelle à la prudence. Une interdiction générale d'allumer des feux pourrait être décrétée.

"Marqué" en juillet, "fort" dès le 25 août, le risque d'incendie est passé à "très fort" jeudi. Il s'agit d'un danger de degré 5, soit le plus élevé. En cause, des températures élevées et une sécheresse permanente.

Le risque est particulièrement marqué dans la vallée du Rhône du Bas-Valais et dans la partie germanophone du canton. "Les cordons boisés le long des routes et des chemins, les lisières de forêts, les haies ainsi que les herbes sèches peuvent s'enflammer rapidement en cas de beau temps", précise l'Etat du Valais dans un communiqué.

Dans ces régions, il est donc interdit d'allumer des feux en plein air. La population est appelée à respecter les consignes et les interdictions formulées par les autorités locales.

Pas de pluie prévue

La météo ne devrait pas évoluer ces prochains jours. L'absence de précipitations pourrait inciter le canton à décréter une interdiction générale d'allumer des feux en plein air.

Une telle interdiction avait été prononcée durant l'été caniculaire de 2015. Elle avait débuté le 9 juillet avant d'être levée à la mi-août seulement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS