Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a détecté 34 mineurs potentiellement victimes de trafic d'enfants (photo symbolique, archives).

KEYSTONE/AP/MARCO UGARTE

(sda-ats)

Vingt personnes soupçonnées de trafic d'êtres humains, d'enfants et de migrants ont été arrêtées. Cela s'est passé lors de deux opérations simultanées des forces de l'ordre en Europe, a annoncé vendredi l'Office européen des polices Europol.

Seize suspects ont été interpellés dans le cadre d'une opération contre le trafic d'enfants. Elle a été menée dans 19 pays européens du 9 au 13 octobre sous la coordination d'Europol en collaboration avec Interpol et Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières.

Au total, 115 suspects ont été identifiés et 240'000 personnes contrôlées, tandis que 1106 personnes ont été retrouvées en situation vulnérable ou potentielle d'exploitation, a indiqué Europol dans un communiqué. Parmi elles, la police a détecté 34 mineurs potentiellement victimes de trafic d'enfants.

Par ailleurs, 74 personnes ont été arrêtées pour diverses activités criminelles, dont 4 pour trafic de migrants, dans le cadre d'une opération contre la facilitation de l'immigration illégale dans et aux alentours des centres d'accueil.

Ces deux opérations s'inscrivaient dans la cadre de l'Opération Dragon, qui est la quatrième série de journées d'actions conjointes menées par le cycle politique de l'Union européenne 2014-2017 pour lutter contre la grande criminalité internationale organisée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS