Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - De grosses difficultés ont été enregistrées samedi sur les routes de France à l'occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, prévu jusqu'à dimanche. Le trafic ferroviaire a été également très chargé.
La tendance était au noir dans le sens des départs et au rouge pour les retours. Les bouchons sur les routes ont connu un pic de 574 km à 13h00, dont 7 km en région parisienne, avant de redescendre à 464 km une heure plus tard, puis à 390 km à 15h00.
AutoroutesDans le sens des départs, presque toutes les autoroutes des régions du sud du pays étaient concernées, notamment vers la mer Méditerranée par la vallée du Rhône. Des bouchons ont été également signalés entre Paris et le Grand Ouest.
D'importants ralentissements sont intervenus sur l'axe Paris-Bordeaux jusqu'à la frontière espagnole, ainsi qu'entre Orange (Vaucluse) et l'Espagne, ou dans la vallée du Rhône et au sud de Grenoble.
Dans le sens des retours, il n'y avait jusqu'en milieu d'après-midi que quelques retenues dans le Sud-Est, le Sud-Ouest ainsi qu'en Bretagne et en Normandie.
Des centaines de milliers de personnes ont aussi voyagé par train. Jusqu'à dimanche, la SNCF attendait 1,6 million de voyageurs dans les gares parisiennes, avec 2850 trains en circulation. La journée la plus chargée pour les trains était samedi avec 450 TGV mobilisés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS