Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouveau chantier du tronçon autoroutier de l'A9b vise plus de sécurité, après de graves accidents (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La sécurisation du tronçon autoroutier A9b entre Vallorbe (VD) et Essert-Pittet (VD) est entrée dans sa deuxième étape. Les travaux devisés à 40 millions de francs sont agendés sur deux ans, jusqu'à fin 2017, indique mercredi l'Office fédéral des routes (Ofrou).

Après plusieurs accidents graves ou même mortels, la circulation sur ce tronçon de près de 12 kilomètres va être entièrement séparée par des systèmes de retenues métalliques, comme des glissières de sécurité. Les chocs frontaux seront évités, assure Olivier Floc'hic, chargé d'information à l'Ofrou.

Outre cette séparation, le trafic sera aussi réorganisé. Il n'y aura à terme qu'une seule piste pour la descente et deux pour la montée, avec interdiction de dépasser pour les poids lourds. Cette configuration était déjà partiellement en vigueur: elle sera uniforme sur tout le tronçon, poursuit le porte-parole.

Pour parvenir à ce résultat, il faut utiliser la bande d'arrêt d'urgence. Les usagers auront cependant toujours la possibilité de s'arrêter en cas de problème grâce à la création de places d'arrêt d'urgence tous les deux kilomètres.

L'argent restant ira à différents travaux de génie civil, comme l'assainissement de ponts ou de bas-côtés. Des changements seront également nécessaires pour la fibre optique, indispensable au contrôle de la vitesse.

ATS