Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police argovienne a pu identifier et arrêter l'homme qui se cachait derrière le pseudonyme "DrFeelWell" et qui vendait des drogues sur le "darknet".

Police cantonale AG

(sda-ats)

Trois trafiquants de drogue présumés opérant sur le "darknet" ont été identifiés et arrêtés par la police cantonale argovienne. L'enquête du Ministère public argovien a débuté durant l'été 2016.

Un Suisse de 28 ans a attiré l'attention de la police argovienne durant l'été 2016. Il était soupçonné de vendre d'importantes quantités de drogues sur le "darknet", une partie obscure d'internet non référencée sur les moteurs de recherche.

Les spécialistes en informatique de la police argovienne ont repéré le site de vente du trafiquant présumé sur le "darknet" et ils ont réussi à décrypter les données qui s'y trouvaient, a indiqué mardi la police cantonale. Les autorités d'enquête ont ainsi récolté des informations sur le trafiquant qui a vendu d'importantes quantités d'amphétamines, de marijuana, d'ecstasy, de cocaïne et de LSD.

L'enquête a mené la police sur la piste d'un autre revendeur de drogue sur le "darknet". Là aussi, des experts en informatique ont permis d'identifier un Suisse de 36 ans qui vendait et livrait d'importantes quantités de marijuana à des clients un peu partout en Suisse. Ce trafiquant présumé a également été arrêté.

Toujours sur le "darknet", les spécialistes de la police ont encore identifié un troisième Suisse, âgé de 50 ans, qui vendait lui aussi de la marijuana en grosses quantités. Lors d'une perquisition à son domicile, les policiers ont découvert une plantation indoor de hachisch.

ATS