Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe américain d'installations de forage pétrolier Transocean, coté en Suisse, a bouclé le 2e trimestre 2012 dans le rouge. Il a essuyé une perte nette de 304 millions de dollars (298 millions de francs), contre un bénéfice de 124 millions un an plus tôt.

Cette perte a été induite par des provisions exceptionnelles après la catastrophe écologique survenue en avril 2010 dans le golfe du Mexique, a expliqué jeudi le groupe sis à Zoug. Le résultat opérationnel (EBIT) est également négatif, de 163 millions de dollars, contre un bénéfice de 355 millions au 2e trimestre 2011. Le chiffre d'affaires a de son côté augmenté de 10,3% à 2,58 milliards.

Le groupe a dû faire des provisions supplémentaires de 750 millions de dollars pour d'éventuels dédommagements des sinistres causés par la marée noire dans le golfe du Mexique. Elle avait été provoquée par l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon, dont Transocean est le prestataire, sur le puits Macondo de BP. Ce montant pourrait encore être adapté, selon le communiqué.

Pas de prévisions

Pour l'ensemble du premier semestre, la perte nette après déduction des parts des actionnaires minoritaires s'inscrit à 294 millions de dollars, contre un bénéfice de 443 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires affiche quant à lui une progression de 9,7% à 4,91 milliards de dollars. Transocean ne donne pas de prévisions pour l'exercice en cours.

Le groupe connaît également d'importantes difficultés au Brésil. La justice a ordonné mercredi à Transocean et au groupe pétrolier américain Chevron de suspendre toutes leurs activités d'extraction et de transport de pétrole au Brésil dans un délai de 30 jours.

La décision a été prise par le Tribunal régional fédéral, sur demande du parquet de l'Etat de Rio de Janeiro, à la suite de la fuite détectée en novembre sur un forage en eaux profonde opéré par Chevron dans le champ pétrolifère de Campos de Frade, au large de Rio. En mars 2012, Chevron avait subi une nouvelle avarie, à 3 km de la première.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS