Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les assureurs vie ont gagné l'an dernier 628 millions de francs sur le 2e pilier, selon les calculs de Travail.Suisse. Ces bénéfices sont "tout à fait excessifs" dans le cadre d'une assurance sociale telle que la prévoyance professionnelle, a dénoncé jeudi le syndicat.

"Cet argent manque pour financer les rentes", estime l'organisation faîtière indépendante de 170'000 travailleurs. Et simultanément, "les organisations patronales, les partis bourgeois et les assureurs vie exigent une diminution du taux de conversion" donc des futures rentes du 2e pilier, a-t-elle rappelé.

Pour l'association faîtière, l'adaptation du taux de conversion n'est pas exclue a priori. Mais l'organisation estime inacceptable toute révision de la Loi sur la prévoyance professionnelle (LPP) tant que les "assureurs vie prélèvent année après année plus d'un demi-milliard de francs du deuxième pilier".

"On pourra juger de la nécessité éventuelle d'adapter le taux de conversion seulement lorsque tout l'argent qui revient aux assurés leur sera effectivement versé", a insisté à Berne devant les médias Martin Flügel, président de l'organisation, selon le texte de son discours.

Primes trop élevées

Travail.Suisse demande donc une nouvelle fois au Conseil fédéral et au Parlement d'augmenter la part du bénéfice que les assureurs vie doivent légalement distribuer aux assurés du 2e pilier.

Les primes de risque demandées par les assureurs vie sont également excessives, a par ailleurs dénoncé Travail.Suisse. Les primes d'invalidité et de décès se montent aujourd'hui à plus du double des prestations versées, a rappelé son président, Martin Flügel.

En 2011, les assureurs ont encaissé près de 2,8 milliards de francs pour des primes de risque, mais n'ont versés que 1,4 milliard de prestations pour décès et invalidité, a calculé Travail.Suisse. L'organisation demande par conséquent une nouvelle fois que le total des primes de risque ne se monte pas à plus de 120% du total des prestations effectivement versées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS