Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'un des véhicules utilisés par les shebab à Mogadiscio

KEYSTONE/EPA/SAID YUSUF WARSAME

(sda-ats)

Au moins 13 personnes ont été tuées mardi près de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne, dans un double attentat-suicide à la voiture piégée. L'attaque a été revendiquée par les islamistes shebab.

Une première explosion a eu lieu à un poste de contrôle menant à l'aéroport et la seconde près du quartier général des Nations unies, selon un journaliste de l'AFP sur place. Des tirs ont suivi les explosions qui ont eu lieu aux abords de locaux de l'ONU et de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Mais ces tirs ont rapidement cessé.

Une portion du mur d'enceinte de l'aéroport a été en partie détruite par l'explosion d'une des voitures, dont la carcasse calcinée, gisant sur le côté, témoignait de la puissance de la charge.

L'aéroport international Aden Adde, du nom du premier président somalien, est devenu une forteresse depuis que s'est installée juste à côté la force Amisom. Forte de 22'000 hommes, celle-ci aide le gouvernement somalien dans sa lutte contre les shebab, un groupe affilié à Al-Qaïda.

Attaques "insensées"

Ces derniers ont revendiqué la double attaque de mardi. "Les deux explosions ont été menées par deux courageux kamikazes moudjahidine, qui ont ciblé deux endroits différents où les prétendus soldats de maintien de la paix sont basés", ont indiqué les shebab dans un communiqué.

L'Amisom a condamné "ces attaques insensées qui n'ont pour but que de perturber et paralyser la vie des Somaliens ordinaires. Il faut mettre fin à ces attaques", a commenté la force sur Twitter.

Confrontés à la puissance de feu supérieure de l'Amisom, déployée depuis 2007, les shebab ont été chassés de Mogadiscio en août 2011. Ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions, mais contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicide, souvent jusque dans la capitale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS