Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - Au moins trente-deux ouvriers sont décédés après l'inondation fin mars d'une mine du nord de la Chine, selon le dernier bilan annoncé dimanche par les secours. Les secouristes étaient toujours à la recherche de six hommes.
Les secours ont découvert quatre nouveaux corps, 14 jours après l'inondation, a rapporté samedi l'agence Chine Nouvelle. Le précédent bilan faisait état de 28 tués et de dix disparus.
Sur les 261 ouvriers travaillant au fond de la mine en cours d'aménagement lors de l'inondation, 108 avaient pu remonter tout de suite et 115 avaient été sauvés lundi dernier, huit jours après la catastrophe.
Les équipes de secours continuent les recherches, malgré les risques de coups de grisou, a indiqué Chine Nouvelle.
La direction de la mine, propriété d'un groupe public, avait apparemment ignoré les avertissements sur la présence d'infiltrations d'eau et fait descendre les ouvriers, avant que le puits ne soit soudainement inondé.
Les mines chinoises sont les plus dangereuses au monde. L'an dernier, 2631 personnes sont mortes dans les houillères du pays, qui lui fournissent 70 % de son énergie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS