Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ciudad Juarez - Les cartels de la drogue sèment plus que jamais la terreur dans le nord du Mexique, à la frontière avec les Etats-Unis. Un massacre dans un centre de désintoxication puis une expédition punitive y ont fait respectivement 19 et 20 morts jeudi et vendredi.
L'opération la plus spectaculaire a eu lieu contre un centre de désintoxication à Chihuahua, capitale de l'Etat éponyme, sur les coups de minuit jeudi soir. En une dizaine de minutes, plus de 30 tueurs à gages, arrivés à bord de six gros 4x4, sont montés au deuxième étage d'une clinique pour abattre 14 personnes avec des armes de gros calibres, a déclaré à l'AFP un policier fédéral.
Ils en ont tué cinq autres dans leur fuite et fait quatre blessés graves, a-t-il ajouté. Selon différents médias, ils ont également laissé un message de menace.
C'est la troisième tuerie de ce type en moins d'un an dans l'Etat de Chihuahua. Les centres antidrogue servent souvent de refuge aux petits revendeurs de stupéfiants, qui espèrent se cacher à la fois de la police et des bandes rivales.
Le second foyer de violences, vendredi, Puerto Madero, se trouve plus à l'est, dans un autre Etat limitrophe des Etats-Unis, Tamaulipas. "20 corps ont été retrouvés dans différents endroits de la ville", a déclaré un officier de la police fédérale. Les autorités ont retrouvé six cadavres près d'une plage avant d'être informées par les riverains de la présence d'autres corps dans trois autres quartiers.
Selon une source au sein du Parquet local, un groupe de civils armés sème la terreur depuis jeudi dans cette ville donnant sur le Golfe du Mexique, multipliant affrontements et assassinats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS