Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les gardes-frontières ont intercepté mardi un fourgon qui venait de passer la frontière à Meyrin (GE). Visiblement en surcharge, le véhicule transportait 30 poules vivantes dans deux cageots en plastique. Destinés au Portugal, les oiseaux allaient voyager 20 heures sans eau ni nourriture.

Les deux Portugais ne possédaient pas de certificat vétérinaire pour l'exportation, ont indiqué lundi les gardes-frontières. De plus, ils n'avaient pas l'intention de s'arrêter pour donner à boire et à manger aux poules, qui "étaient déjà en train de picorer du carton dans le fourgon", a précisé le porte-parole des gardes-frontière Michel Bachar.

Les deux hommes, qui transportent des marchandises entre le Portugal et la Suisse pour des compatriotes, ont expliqué aux gardes-frontières que les poules suisses sont de meilleure qualité. "Selon eux, elles tiennent quatre à cinq ans", a expliqué M. Bachar.

Le fourgon immatriculé dans le canton de Vaud contenait aussi un tracteur de pelouse, des bicyclettes, des cartons de déménagement et des bidons en plastique. Les cageots n'étant pas protégés, les gallinacés auraient été exposés à des souffrances inutiles en cas d'accident. Sur ordre du Service vétérinaire cantonal, ils ont été renvoyés au vendeur en Suisse.

Par ailleurs, le pesage du véhicule a révélé qu'il dépassait de 758 kilos la charge maximale autorisée, soit une surcharge de 20%. Une caution de 1000 francs a été encaissée jusqu'à ce que l'amende soit établie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS