Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Madrid - Un Kurde de nationalité syrienne a été condamné à trois ans de prison pour avoir jeté une chaussure en direction du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, a annoncé le parquet de Séville (sud). Le chef du gouvernement turc était alors en visite en Espagne.
Le parquet avait proposé comme peine alternative à la prison d'ordonner l'expulsion de l'accusé du territoire espagnol. Mais le tribunal de Séville a écarté cette option en raison des craintes de représailles exprimées par l'accusé s'il était renvoyé en Syrie.
Hokman Joma a été reconnu coupable d'un délit d'attentat contre la communauté internationale et devra, outre sa peine de prison, s'acquitter d'une amende de 408 euros au total.
Ce Kurde de 27 ans avait été interpellé le 22 février, après avoir lancé sans l'atteindre une chaussure contre M. Erdogan, qui sortait de la mairie de Séville où il venait de recevoir un prix.
Lors de son procès, il avait assuré n'avoir jamais eu l'intention de blesser le chef du gouvernement turc, mais seulement "d'attirer l'attention" sur la situation de la minorité kurde en Turquie.
Le 14 décembre 2008, un journaliste irakien avait lancé ses chaussures sur l'ancien président américain George W. Bush, au cours d'une conférence de presse à Bagdad, en criant "C'est le baiser d'adieu, espèce de chien !".
Condamné à un an de prison pour "agression contre un chef d'Etat en visite officielle", Mountazer al-Zaïdi, considéré comme un héros par beaucoup dans le monde arabe, avait été libéré au bout de neuf mois pour bonne conduite. Il était ensuite venu en Suisse avec un visa Schengen de trois mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS