Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 1200 personnes se sont donné la main jeudi à Genève, Zurich et St-Gall pour former symboliquement une chaîne humaine en faveur des droits de l'enfant. Cette année, le thème de la survie était placé au coeur de l'action organisée par Unicef Suisse.

La mortalité infantile a, certes, été réduite de moitié depuis l'entrée en vigueur de la Convention des droits de l'enfant, le 20 novembre 1989. Quelque 17'000 enfants meurent cependant aujourd'hui encore avant l'âge de 5 ans pour des raisons inévitables, écrit l'Unicef.

Les principales causes de la mortalité infantile sont la malnutrition, les maladies provoquant des diarrhées, les pneumonies ou encore le tétanos néonatal. Le cercle vicieux menant de la pauvreté à la maladie en passant par la malnutrition et le sous-développement coûte la vie à un nombre trop élevé d'enfants, déplore le fonds des Nations Unies pour l'enfance.

Trois chaînes humaines se sont formées jeudi en Suisse pour le rappeler. L'une a traversé le Pont des Bergues, à Genève. Les deux autres se sont constituées sur le Münsterbrücke, pont sur la Limmat en vieille ville de Zurich, ainsi que le long de la Gallusstrasse à St-Gall.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS