Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois anciens employés de la banque Barclays ont été reconnus coupables lundi par un tribunal londonien d'avoir manipulé entre juin 2005 et août 2007 la version en dollar du Libor (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Trois anciens traders de la banque britannique Barclays ont été reconnus coupables lundi en Grande-Bretagne d'entente en vue de manipuler le taux interbancaire Libor, à l'issue du troisième procès au Royaume-Uni sur ce vaste scandale. Leur peine sera connue jeudi.

Jay Merchant a été reconnu coupable à l'unanimité, tandis que Jonathan Mathew et Alex Pabon ont été jugés coupables à la majorité après un procès de dix semaines devant la juridiction londonienne de Southwark Crown Court. La peine des trois hommes, ainsi qu'un quatrième, qui avait reconnu sa culpabilité, sera publiée jeudi.

Le Libor est un taux interbancaire fixé à Londres qui sert de référence pour de nombreux produits financiers représentant des sommes colossales dans le monde entier.

Le scandale avait éclaté au grand jour en 2012 lorsque Barclays avait révélé qu'elle devait payer 290 millions de livres pour mettre fin à des enquêtes au Royaume-Uni et aux États-Unis sur des manipulations. D'autres grands établissements ont dû depuis payer des milliards dans cette affaire.

Ce procès est le troisième concernant le scandale du Libor au Royaume-Uni. Tom Hayes, un banquier qui avait travaillé pour UBS et Citigroup, a déjà été condamné l'an dernier à 14 années de prison par un tribunal londonien, une peine ramenée à 11 ans en appel. Un deuxième procès s'était traduit par l'acquittement de six financiers en début d'année.

Le 4 septembre prochain s'ouvrira à Londres le procès de six individus poursuivis pour manipulation d'un autre taux interbancaire de référence, l'Euribor.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS