Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités burkinabé poursuivaient par ailleurs l'enquête sur la double attaque survenue vendredi dans la capitale (archives).

KEYSTONE/EPA/LEGNAN KOULA

(sda-ats)

Trois individus ont tenté sans succès de forcer un barrage à Ouagadougou, dans la zone de la présidence du Burkina Faso, dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué une source gouvernementale burkinabé. L'un des assaillants a été arrêté, avant d'être abattu.

Il avait tenté de s'emparer de l'arme d'un de ses gardiens, précise cette source. Les deux autres assaillants se sont enfuis.

Cette tentative survient à peine quelques jours après une double attaque dans la capitale burkinabé revendiquée par un groupe terroriste. Les autorités poursuivaient d'ailleurs l'enquête sur ces événements dimanche.

Un homme soupçonné d'y avoir participé était entendu par la justice, a déclaré une source gouvernementale burkinabé. Il pourrait même être "un cerveau" de l'attaque, selon cette source. Elle a ajouté qu'il y a "des soupçons très forts" qu'il y ait "des infiltrés dans l'armée" qui ont renseigné les assaillants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS