Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de milliers de touristes se pressent chaque année au Kruger, un immense parc clôturé presque aussi grand que la Belgique (archives).

KEYSTONE/EPA/JON HRUSA

(sda-ats)

Trois lions ont été abattus après avoir tué une vache dans une ferme, ont annoncé jeudi les autorités. Ils s'étaient enfuis ce week-end du parc national sud-africain Kruger (nord-est).

Un agriculteur a surpris jeudi soir sur sa propriété les félins en train de dévorer une carcasse. Il en a tué un et blessé un autre. Alertés, les rangers, qui s'activaient depuis ce week-end pour retrouver les lions, ont trouvé le troisième félin.

"Malheureusement, en dépit de tous les efforts faits et compte tenu du risque d'avoir un lion blessé, la décision a été prise d'abattre" les deux félins encore en vie, a déclaré l'Agence des parcs de la province sud-africaine du Mpumalanga (nord-est) dans un communiqué. "Nous avons dû tuer le lion blessé car il devenait très dangereux."

Quant au troisième, dans la mesure où il avait été en contact avec du bétail, on a estimé que la meilleure décision était aussi de l'abattre", a ajouté une porte-parole des parcs sud-africains (SANParks), Janine Raftopoulos, sur la chaîne eNCA. Le félin aurait tenté de retourner au contact du bétail ou de la population, a-t-elle justifié.

Précédents au parc

Dans un premier temps, SANParks avait fait état de la fuite de quatre lions, mais tout laisse penser qu'ils n'étaient finalement que trois. "Nous continuons cependant à être vigilants", a assuré Janine Raftopoulos.

En mai, cinq lions avaient déjà réussi à quitter le Kruger. Mais quatre d'entre eux avaient été rapidement capturés.

Des dizaines de milliers de touristes se pressent chaque année au Kruger, un immense parc clôturé presque aussi grand que la Belgique. Il abrite quelque 1500 lions.

ATS