Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 3000 personnes ont manifesté mardi soir à Aarau contre la xénophobie. Quelque 62 organisations avaient appelé à un rassemblement, auquel ont participé de nombreux politiciens de gauche.

Partis de la gare, les manifestants ont traversé la vieille ville pour se rendre devant le siège du gouvernement argovien. Parmi les slogans en vue, les pancartes proclamaient entre autres "Ouvrons les frontières", "La solidarité est notre force" ou encore "Du courage, pas de la rage".

Le contexte politique est empoisonné à Aarau, "on s'acharne contre des réfugiés et leurs droits sont bafoués", disait l'appel à manifester, qui émanait notamment du Parti socialiste, des Verts, de Caritas et de plusieurs syndicats. La police s'est limitée à réguler le trafic et à assurer la sécurité des manifestants.

ATS