Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un des professeurs de l'EPFZ visés par une enquête aurait eu un comportement dégradant envers ses doctorants, selon le Tages-Anzeiger (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

L'EPF de Zurich est confrontée à de nouveaux reproches de mobbing contre des professeurs et professeures. Trois enquêtes sont en cours pour des soupçons de "faute grave".

Contactée par l'ats, la haute école a confirmé vendredi une information parue dans le Tages-Anzeiger. Elle n'a pas voulu donner d'autres détails.

Selon le quotidien zurichois, l'un des professeurs visés s'est vu retirer sa compétence d'encadrement des étudiants. On lui reproche notamment d'avoir eu un comportement dégradant.

Professeure suspendue

En octobre dernier déjà, on avait appris qu'une professeure d'astronomie était accusée d'avoir tyrannisé des doctorants pendant plus de dix ans. L'institut d'astronomie a été dissout.

Deux enquêtes sont en cours. La première est une enquête administrative indépendante. La seconde doit déterminer si des fautes ont été commises au niveau scientifique. La professeure est suspendue jusqu'à la parution des résultats des enquêtes.

Abus de pouvoir

Un sondage de satisfaction effectué parmi les doctorants à la fin de 2017 a été publié mercredi par l'EPFZ. Les résultats signalent eux aussi "des pratiques qu'il s'agit de surveiller, voire d'éviter", peut-on lire dans le résumé d'introduction.

Près d'un quart (24%) des 1500 personnes ayant répondu aux questions affirment que leur professeur abuse de son pouvoir. Dans la plupart des cas, il s'agit de pressions pour imposer de longues heures de travail ou refuser des vacances. Mais 59 doctorants disent subir des intimidations, un manque de respect et des pressions émotionnelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS