Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois sur trois pour l'Argentine dans le groupe D de la Copa America. L'Albiceleste a dominé la Bolivie 3-0 à Seattle et fait le plein de confiance pour la suite.

Après le Chili (2-1) et le Panama (5-0), la Bolivie a subi la loi d'une Argentine implacable et diablement efficace malgré l'absence d'Angel di Maria, ménagé, et le rôle de remplaçant de luxe de la star Lionel Messi.

L'Albiceleste, qui avait déjà son billet pour les quarts de finale en poche, a mis la Verde KO en moins d'un quart d'heure: à la 13, le coup-franc d'Erik Lamela a été détourné par le dos d'un défenseur bolivien dans son propre but, puis Ezequiel Lavezzi a repris instantanément une parade de Carlos Lampre après un tir de Gonzalo Higuain (15e).

Peu après la demi-heure, Lavezzi trouvait dans la surface de réparation bolivienne Victor Cuesta qui trompait à bout portant Lampre (33e).

Au retour des vestiaires, les spectateurs du CenturyLink Field rugissaient de plaisir en voyant le no 10 de Messi. La star du FC Barcelone, éblouissant pendant trente minutes contre le Panama qu'il a tourmenté avec trois buts, a fait sa deuxième apparition du tournoi.

Messi n'a cette fois pas marqué, mais a écoeuré par son explosivité les défenseurs boliviens qui, en échange, ne l'ont pas ménagé à l'image d'un tacle très rugueux de Jhasmani Campos (81e). Le quintuple Ballon d'Or semble avoir retrouvé toute sa fraîcheur, ce qui est de bon augure pour l'Argentine à qui il espère offrir son premier titre depuis 1993.

Messi et ses coéquipiers doivent toutefois se méfier de leur prochain adversaire, le Venezuela, toujours invaincu qu'ils affronteront samedi pour une place dans le dernier carré.

Dans l'autre rencontre du groupe, le Chili a battu Panama 4-2. Vargas et Sanchez ont chacun réussi un doublé pour les Chiliens, qui affronteront le Mexique en quart de finale.

ATS