Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Nouvelle-Zélande est la première nation triple championne du monde de rugby. Les All Blacks ont battu l'Australie 34-17 samedi à Twickenham dans une finale inédite et passionnante.

Impressionants en première mi-temps, les hommes de Steve Hansen ont souffert jusqu'au bout avant de devenir devenir également la première équipe à conserver un titre mondial. Un drop de 40 mètres de Dan Carter (19 points samedi) leur redonnait de l'air à dix minutes du terme (24-17), après que les Australiens avaient relancé cette finale en inscrivant deux essais en un peu plus de dix minutes. L'ouvreur-vedette néo-zélandais scellait l'issue de cette rencontre sur une pénalité à la 75e (27-17).

La Nouvelle-Zélande pensait avoir fait le plus dur en première période. L'essai inscrit à la 39e minute par l'ailier Nehe Milner-Skudder lui permettait de concrétiser enfin sa domination et de prendre 13 longueurs d'avance (16-3). Et les All Blacks enfonçaient rapidement le clou en deuxième mi-temps, le centre Ma'a Nonu transperçant la défense des Wallabies pour aller inscrire son 31e essai en 103 sélections (42e). Dan Carter manquait la transformation pour son seul échec dans cette finale, mais le plus dur semblait fait (21-3).

Mais l'Australie ne lâchait bien évidemment rien. Les hommes du sélectionneur Michael Cheika profitaient pleinement du carton jaune infligé à Ben Smith pour inscrire un premier essai grâce à David Pocock (53e), et revenaient même à 4 points (21-17) après un essai signé Tevita Kuridrani (64e). La défense néo-zélandaise se reprenait cependant parfaitement, avant que Dan Carter n'assure le succès des siens grâce à son sang-froid.

Sacrée en 1987 lors de la première édition puis en 2011, la Nouvelle-Zélande s'est imposée pour la première fois hors de ses terres. Ce troisième sacre pourrait bien marquer la fin d'une ère: décisifs samedi, le capitaine Richie McCaw (34 ans), Dan Carter (33 ans) et Ma'a Nonu (33 ans) sont tous supposés prendre leur retraite internationale. Mais la relève est déjà là, à l'image de l'ouvreur remplaçant Beauden Barrett (24 ans), auteur de l'ultime essai de cette finale à la 79e.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS