Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Trump évoque la "souffrance terrible" endurée par Kavanaugh

Entouré par sa famille, Brett Kavanaugh a promis de "se montrer impartial" au sein de la plus haute juridiction des Etats-Unis.

KEYSTONE/AP/SUSAN WALSH

(sda-ats)

Donald Trump a évoqué lundi à l'occasion de la cérémonie d'investiture de Brett Kavanaugh à la Cour suprême, la "souffrance terrible" endurée par le juge accusé d'agression sexuelle. Le magistrat a lui promis de se montrer "impartial" dans ses nouvelles fonctions.

"Au nom de notre nation, je souhaite présenter des excuses à Brett et à l'ensemble de la famille Kavanaugh pour la douleur et la souffrance terribles que vous avez été contraints d'endurer", a déclaré le président américain à la Maison Blanche. Il a ensuite fait prêter serment au magistrat de 53 ans, confirmé samedi par le Sénat après une lutte politique intense de plusieurs semaines.

Alors que sa confirmation a été farouchement combattue par les démocrates dès l'annonce de son choix par M. Trump, le juge Kavanaugh a promis lors de cette cérémonie officielle de se montrer "impartial" au sein de la Cour suprême, arbitre des sujets de société les plus épineux (peine de mort, mariage homosexuel, droit à l'avortement, défense de l'environnement...).

Jeu collectif

Brett Kavanaugh a déclaré pour sa part qu'il débutait sa nouvelle fonction sans amertume. "La procédure de confirmation au Sénat a été litigieuse et intense. Cette procédure est terminée. Mon objectif désormais est de représenter la justice de la meilleure des manières", a-t-il dit, entouré par sa femme et ses enfants.

"La Cour suprême est une institution judiciaire, ce n'est pas une institution partisane ou politique", a-t-il aussi déclaré. Elle est composée "d'une équipe de neuf (juges). Et je jouerai toujours collectif dans cette équipe de neuf", a ajouté le magistrat conservateur, entraîneur à ses heures perdues d'une équipe féminine de basket-ball.

La nomination de Kavanaugh a tenu en haleine les Etats-Unis depuis que le juge a été accusé le mois dernier d'agression sexuelle par plusieurs femmes.

Vote serré

En plus de sa dimension politique, le débat a alors pris une tournure sociétale et personnelle lorsque Christine Blasey Ford, une professeure d'université, a déclaré que Kavanaugh l'avait sexuellement agressée en 1982 quand ils étaient lycéens.

Deux autres femmes accusent aussi l'homme aujourd'hui âgé de 53 ans d'inconduite sexuelle dans les années 1980. Le magistrat a nié ces accusations avec véhémence. Après avoir auditionné les deux parties et, suite à un complément d'enquête du FBI qui n'a pas fait apparaître d'éléments nouveaux, trois sénateurs indécis ont fait pencher la balance en faveur du juge.

Choisi par Trump pour remplacer dans la plus haute juridiction américaine le juge Anthony Kennedy parti à la retraite, il a obtenu 50 voix contre 48 lors du vote en séance plénière du Sénat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.