Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Il n'y a aucune limite aux dangers dans lesquels la folie de cet homme risque d'entraîner le pays et le monde tout entier", estime l'auteur du "Complot contre l'Amérique".

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Donald Trump "souffre de narcissisme aigu; c'est un menteur compulsif, un ignorant, un fanfaron, un être abject animé d'un esprit de revanche et déjà quelque peu sénile", estime Philip Roth. L'écrivain exprime cette opinion samedi dans le quotidien français Libération

"Et en disant cela, je minimise ses travers. Jour après jour, sa conduite, son manque d'expérience et l'ineptie des propos qu'il tient publiquement nous indignent. Il n'y a aucune limite aux dangers dans lesquels la folie de cet homme risque d'entraîner le pays et le monde tout entier", estime l'auteur du "Complot contre l'Amérique", régulièrement pressenti pour le Nobel de littérature et qui a annoncé sa décision d'arrêter l'écriture en 2012.

En janvier dernier, l'écrivain étasunien Philippe Roth avait déjà dressé un portrait au vitriol de Donald Trump dans le New Yorker.

"Un raciste à la Maison Blanche"

Interrogé sur une résurgence du racisme envers les Africains-Américains, il répond: "Il est évident que de sérieux problèmes sont nés de la longue histoire de l'oppression des Africains-Américains (...)

En ce qui me concerne, je ne crois pas, par exemple, que la majorité des Américains soient des racistes avérés. Je pense qu'il y a une poignée de racistes prêts à tout parmi les élus du Congrès et qu'il y en a un à la Maison Blanche".

A propos de l'antisémitisme qui "se manifeste dans le milieu de la droite ultranationaliste", il estime qu'"on ne peut pas dire que le pays soit antisémite ou qu'il soit prêt à tomber dans la haine des juifs de manière significative".

Bientôt dans La Pléiade

Revenant sur sa décision de cesser d'écrire, le romancier aux multiples récompenses confie que "raconter des histoires, cette chose qui m'a été si précieuse durant toute mon existence, n'est plus au coeur de ma vie".

"C'est étrange. Jamais je n'aurais imaginé qu'une chose pareille puisse m'arriver. Mais il est vrai qu'il se produit beaucoup de choses que je n'avais jamais imaginées", avoue l'auteur de Pastorale américaine dans cet entretien recueilli fin août.

Un premier volume de romans et nouvelles (1959-1977) de Philip Roth doit sortir dans la prestigieuse collection française de La Pléiade le 5 octobre.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS