Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Donald Trump est arrivé vendredi à l'aéroport de Danang au Vietnam, quatrième étape de sa longue tournée en Asie.

KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

(sda-ats)

Le président des Etats-Unis Donald Trump a assuré vendredi depuis Danang (Vietnam), que son pays "ne tolèrerait plus" les échanges inéquitables. Il s'est déclaré prêt à se battre pour "L'Amérique d'abord".

"Nous ne laisserons plus les Etats-Unis se faire abuser", a-t-il martelé lors lors d'un discours au sommet annuel du forum de l'Asie-Pacifique. "Nous ne pouvons plus tolérer ces abus commerciaux chroniques", a-t-il affirmé se disant prêt en revanche à des accords avec tout pays prêt à "des échanges équitables".

"Je mettrai toujours l'Amérique d'abord de la même manière que j'espère que vous tous dans cette pièce donnerez la priorité à vos pays respectifs", a-t-il ajouté dans une référence à son slogan de campagne.

M. Trump a aussi dénoncé les vols "audacieux" de propriété intellectuelle qui coûtent chers aux entreprises américaines. "Nous combattrons les pratiques destructives qui consistent à contraindre les entreprises à abandonner leurs technologies ou à les forcer à des partenariats pour avoir accès aux marchés", a-t-il martelé.

Mondialisation "irréversible"

Le président des Etats-Unis a par ailleurs souligné que l'Amérique ne signerait plus de "grands accords qui lui lient les mains et l'obligent à renoncer à sa souveraineté". Dès son arrivée à la Maison Blanche, et conformément à ses promesses de campagne, M. Trump a annoncé le retrait abrupt des Etats-Unis de l'accord de libre-échange Asie-Pacifique (TPP).

Vu comme un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine, ce traité a été signé en 2015 après d'âpres négociations par 12 pays d'Asie-Pacifique représentant 40% de l'économie mondiale.

Le président chinois Xi Jinping a estimé que la mondialisation est une "tendance historique irréversible". Il s'exprimait juste après le président américain Donald Trump au sommet annuel de l'Apec.

Les échanges doivent être repensés pour être "plus ouverts, plus équilibrés, plus équitables et bénéfiques pour tous", a-t-il expliqué, se plaçant en nouveau champion du libre-échange.

Contrairement à ce qui avait été évoqué, il n'y aura finalement pas de rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump. "Aucune rencontre n'a jamais été confirmée, et il n'y en aura pas en raison de problèmes d'agenda des deux côtés", a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, précisant cependant qu'il était probable que les deux dirigeants se croisent en marge du sommet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS