Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Donald Trump menace son parti de se tourner vers les "démocrates modérés" (archives).

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

A peine remis du revers essuyé sur son projet d'abrogation de l'Obamacare, le président américain Donald Trump a adressé dimanche une mise en garde aux républicains conservateurs. Il a laissé entendre qu'il pourrait se passer d'eux pour sa réforme fiscale.

"Les démocrates sourient" de voir que les parlementaires du "Freedom Caucus", les ultraconservateurs républicains, ont bloqué l'adoption de la réforme de l'assurance-maladie, a tweeté dimanche le 45e président des Etats-Unis.

En agissant ainsi, le Freedom Caucus "a sauvé" Planned Parenthood, l'organisation américaine de planning familial qui est pourtant sa bête noire, a ironisé M. Trump dans son message.

Le tweet dominical de M. Trump sonne comme un avertissement aux "ultras" de son camp, sommés désormais de faire preuve de plus de pragmatisme. L'échec du président et de sa majorité à remettre en cause l'Obamacare, est un coup rude pour Donald Trump et son camp.

Freedom Caucus conciliant

Le président américain veut éviter la même humiliation sur le nouveau grand projet législatif qu'il veut désormais faire avancer, la réforme fiscale. Le secrétaire général de la Maison-Blanche Reince Priebus a déclaré lors de l'émission "Fox News Sunday" que Donald Trump pourrait se rapprocher des "démocrates "modérés" pour dégager une majorité susceptible faire avancer la réforme du code fiscal.

Interrogé par ABC après le tweet du président, Mark Meadows, élu de Caroline du Nord et chef de file du "Freedom Caucus" à la chambre des représentants, s'est montré plutôt conciliant. "Nous sommes déterminés à travailler avec le président" et le chef de la majorité Paul Ryan, "pour être sûrs que nous obtenions un certain consensus", a-t-il dit.

Donnant un signal d'ouverture sur la réforme fiscale à venir, il a suggéré que la baisse des impôts voulue par Donald Trump n'avait pas forcément besoin d'être parfaitement compensée par une baisse des dépenses publiques.

Si la réforme fiscale s'annonce délicate, d'autres sujets devraient être plus consensuels pour la droite américaine, comme le démontage des réglementations environnementales mises en place par le président Obama pour lutter contre le changement climatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS