Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Brett Kavanaugh, à gauche sur le cliché, est membre de la cour d'appel du district de Columbia.

KEYSTONE/AP/ALEX BRANDON

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump a nommé lundi Brett Kavanaugh à la cour suprême des Etats-Unis. En choisissant un magistrat proche de George W. Bush, il a ancré dans le conservatisme l'institution qui tranche les grands débats de la société américaine.

Il s'agit de la deuxième nomination effectuée par M. Trump à la plus haute juridiction des Etats-Unis en 18 mois d'exercice de sa présidence. Si le Sénat confirme ce choix, Brett Kavanaugh, 53 ans, remplacera Anthony Kennedy, 81 ans, qui a annoncé à la fin juin qu'il souhaitait prendre sa retraite.

"Personne n'est mieux qualifié pour ce poste et personne ne le mérite autant", a déclaré M. Trump au terme d'un suspense savamment orchestré par la Maison-Blanche. "C'est un juriste brillant aux écrits clairs et ciselés, considéré partout comme l'un des esprits juridiques les plus fins et les plus vifs de notre époque", a-t-il ajouté.

L'heureux élu s'est dit "profondément honoré" d'avoir été choisi. "Un juge doit être indépendant et doit interpréter la loi, et non pas faire la loi", a assuré M. Kavanaugh lors d'une courte allocution, en présence de M. Trump.

Ex-conseiller de George W. Bush

Actuel juge à la cour d'appel de Washington depuis 2006, Brett Kavanaugh a été conseiller juridique de la Maison-Blanche sous la présidence de George W. Bush. Il avait auparavant travaillé pour le compte de Kenneth Starr, avocat qui a enquêté sur l'ancien président démocrate Bill Clinton dans les années 1990. Sa confirmation au poste qu'il occupe actuellement a donné lieu à une longue bataille politique.

La nomination de M. Kavanaugh ne va pas changer l'orientation idéologique de la cour suprême, cinq des neuf juges étant déjà de sensibilité conservatrice et quatre progressistes, mais pourrait la faire pencher un peu plus à droite. Le juge démissionnaire Kennedy a parfois basculé dans le camp libéral sur des questions sociales telles que l'avortement ou les droits des homosexuels.

Ce rapport de force devrait permettre de sabrer les velléités locales de réglementer les armes à feu, donner des gages aux chrétiens conservateurs, conforter les partisans de la peine de mort, appuyer les lobbys patronaux et s'opposer à un plafonnement des financements électoraux.

Le juge Kavanaugh doit désormais être confirmé par un vote du Sénat. M. Trump veut agir vite et profiter de la courte majorité républicaine à la chambre haute du congrès, avant les élections risquées de mi-mandat en novembre. Les juges de la cour suprême siégeant souvent des décennies, l'enjeu est énorme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS