Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a nettement monté, signant de multiples records après un discours très bien accueilli du président Donald Trump (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Wall Street a nettement monté mercredi, signant de multiples records après un discours très bien accueilli du président Donald Trump. Le Dow Jones a pris 1,46% et dépassé pour la première fois 21'000 points, tandis que le Nasdaq a gagné 1,35%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 303,31 points à 21'115,55 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 78,59 points à 5904,03 points, à chaque fois des niveaux jamais vus. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 32,32 points, soit 1,37%, à 2395,96 points.

Wall Street a exprimé son "soulagement" au lendemain d'un discours de Donald Trump, "au ton à la fois plus mesuré et plus engageant", a résumé Patrick O'Hare, de Briefing.

Le chef d'Etat américain, dont les promesses de relance budgétaire ont déjà fait passer de multiples records à Wall Street depuis l'élection de la fin 2016, a semblé adopter un registre plus présidentiel qu'à l'habitude.

"Le ton plus conciliant du discours (...) fait espérer qu'il soit plus aisé à M. Trump de faire adopter ce sur quoi compte le marché: une réforme fiscale et des dépenses d'infrastructures", a expliqué Karl Haeling, de Landesbank Baden-Württemberg.

Pour autant, les analystes soulignaient que le président n'avait finalement guère donné de détails sur la mise en oeuvre de ces réformes, un certain flou perdurant plus d'un mois après son investiture.

"La Bourse est en train de se baser sur une vision très rose", a prévenu M. O'Hare.

Les éléments concrets n'ont toutefois pas manqué mercredi avec une salve d'indicateurs américains, dont une hausse en janvier de l'inflation annuelle au plus haut depuis fin 2012 selon un indice du gouvernement, et, surtout, une accélération de l'activité industrielle ce mois-ci.

Ce chiffre s'incrit "dans une pléthore d'indices encourageants sur l'industrie à travers le monde", dont la Chine et la zone euro, ont souligné dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Enfin, les investisseurs, qui n'ont guère semblé affectés par l'annonce d'un déclin inattendu des dépenses de construction en janvier, se sont remis à franchement tabler sur une hausse des taux de la Réserve fédérale (Fed) dès mars, à la suite de propos de deux de ses responsables, William Dudley et John Williams.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS