Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Quand cette très coûteuse chasse aux sorcières finira-t-elle?" a tweeté Donald Trump (archives).

KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO

(sda-ats)

Donald Trump a sous-entendu samedi que le procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre son entourage politique et la Russie, faisait fuiter des documents à la presse. Il a réitéré son exaspération face à la longueur de l'enquête.

"Il n'y a pas eu de collusion avec la Russie (sauf par les démocrates). Quand cette très coûteuse chasse aux sorcières finira-t-elle?" a tweeté le président américain. Puis il s'est demandé: "Le procureur spécial/le ministère de la Justice font-ils fuiter aux médias fake news les lettres de mes avocats? Faudrait enquêter sur la corruption démocrate à la place?"

Le New York Times a publié samedi une lettre confidentielle de vingt pages envoyée en janvier par l'équipe d'avocats du président américain à Robert Mueller, ainsi qu'une autre envoyée en juin 2017.

Dans ces lettres, les conseils du président s'opposent notamment à ce qu'il soit interrogé par les enquêteurs, affirmant que "dans notre système politique, le président ne peut être disponible pour être interrogé".

Ils argumentent également que Donald Trump ne peut être accusé d'entrave à la justice, car il a le pouvoir constitutionnel de mettre fin à l'enquête supervisée par le ministère de la Justice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS