Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois pistes "essentielles" sont étudiées dans la tuerie des Alpes françaises qui a fait quatre morts le 5 septembre: le conflit financier, la profession du père de famille et l'Irak, a annoncé le procureur en charge de l'affaire. Mais il n'y a actuellement "pas de suspect".

"Il y a la piste de ce conflit familial" entre le père de famille Saad al-Hilli et son frère Zaid, "sur fond d'argent ou d'héritage, on ne sait pas encore exactement", a dit Eric Maillaud. Un conflit financier "dont le frère en Grande-Bretagne nie l'existence". "On a la piste de la profession d'ingénieur de M. al-Hilli et on a la piste de l'Irak, ses origines", a poursuivi le procureur.

Dans le cadre du volet britannique de l'enquête, sous supervision des gendarmes français, Zaid al-Hilli a été interrogé pendant quatre jours d'affilée. Cette audition en qualité de témoin libre a été interrompue mercredi, selon une source proche de l'enquête.

ESA et NASA clients

Saad al-Hilli, 50 ans, Britannique d'origine irakienne, travaillait pour une société britannique de satellites, filiale d'Astrium, Surrey Satellite Technology Limited (SSTL). Parmi les clients de cette société, pour laquelle la victime travaillait comme ingénieur contractuel depuis près de deux ans, figurent l'Agence spatiale européenne ESA et la NASA.

La tuerie sur un parking forestier près du lac d'Annecy a fait quatre morts, qui ont chacun reçu deux balles dans la tête: le père de famille, sa femme Iqbal, 47 ans, la mère de son épouse, de nationalité suédoise et un cycliste français. Ce dernier a été trouvé mort près de la voiture où les trois cadavres de la famille ont été découverts. Deux fillettes du couple ont survécu.

Le procureur a aussi confirmé qu'il se rendrait jeudi en Grande-Bretagne avec l'un des deux juges d'instruction en charge de l'affaire "pour développer et renforcer la qualité de la coopération entre la Grande-Bretagne et la France". Une visite de la maison de Saad al-Hilli, à Claygate, une commune de la grande ceinture verte de Londres, est au programme, a-t-il précisé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS