Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de dollars ont été distribués aux familles des victimes du tueur américain de Kandahar (sud), qui a assassiné 17 personnes et blessé six autres le 11 mars, ont indiqué des responsables afghans. Selon ces sources, les fonds ont été fournis par l'armée américaine.

Les familles des morts ont reçu 2,3 millions d'afghanis (environ 42'000 francs) et ceux des blessés 500'000 (9200 francs) lors d'une cérémonie privée dans le bureau du gouverneur de la province de Kandahar, ont indiqué ces responsables à l'AFP sous couvert de l'anonymat. Des officiers américains, des chefs de tribus et des responsables du gouvernement local étaient présents.

Versement pas confirmé

Interrogés par l'AFP, des responsables locaux ont refusé de s'exprimer. Un porte-parole de la force armée de l'OTAN (Isaf) à Kaboul a de son côté refusé de confirmer le versement de telles compensations.

Robert Bales, un sous-officier de 38 ans, avait quitté sa base du district de Panjwayi, dans la province de Kandahar (sud), au milieu de la nuit du 11 mars, avant de tuer dans deux villages voisins 17 personnes, dont des femmes et des enfants, et de brûler les cadavres, selon l'accusation.

Le sergent Bales est ensuite revenu à sa base et s'est rendu. L'armée américaine a indiqué, dans un communiqué vendredi l'avoir formellement inculpé de 17 assassinats et de six tentatives d'assassinats. Il est également accusé de blessures volontaires par arme à feu.

ATS