Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali est prêt à renoncer, au profit de son pays, à tous ses "prétendus avoirs ou ressources économiques" en Suisse, selon un projet de lettre adressé à la Suisse. Son avocat libanais Akram Azoury dénonce une surenchère de la Tunisie et nie toujours l'existence de tels fonds.

"Je vous prie de prendre note que mon client se désiste en faveur de l'Etat tunisien de tous prétendus avoirs ou ressources économiques qui se trouveraient sur le territoire suisse et revenant à l'ancien président Zine el-Abidine Ben Ali", écrit M. Azoury dans un projet de lettre dont il a transmis une copie à l'ats et à l'AFP.

Feu vert au transfert

Ce document a été remis à l'ambassadrice de Suisse au Liban, Ruth Flint, précise Me Azoury dans un communiqué dans lequel il se propose de l'adresser ensuite au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Dans cette lettre, Me Azoury ajoute: "Vous êtes par conséquent irrévocablement autorisés à transférer ces prétendus avoirs et ressources à l'Etat tunisien sans qu'il soit nécessaire de suivre aucune formalité judiciaire et extra-judiciaire et sans même en référer à mon client".

"Il n'y a rien au nom du président"

Pour autant, l'avocat nie toujours l'existence d'avoirs de l'ancien président tunisien en Suisse. "Les autorités suisses sont déjà bien au courant qu'il n'y a rien au nom du président Ben Ali", a-t-il précisé dans un entretien à l'ats. "Qu'on en finisse avec cette surenchère, cette polémique", a-t-il ajouté en référence aux récentes déclarations du président tunisien Moncef Marzouki.

En juin dernier, une délégation d'experts tunisiens avait rencontré à Berne et à Lausanne des responsables suisses en charge du dossier pour la restitution des avoirs tunisiens gelés par Berne.

Le but est de "parvenir aussi rapidement que possible à la restitution des avoirs d'origine illicite détenus par l'entourage de l'ancien président Ben Ali", avait alors précisé le DFAE.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS