Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les CFF auront terminé vendredi les travaux de remise en état du tunnel du Simplon, endommagé par un incendie le 9 juin dernier. Les réparations, achevées dans les délais et sans incident, auront coûté 12 millions de francs. Reste à effectuer les travaux de modernisation.

Durant les travaux de réparation - et jusqu'à lundi prochain -, seuls les trains marchandises pouvaient circuler sur le tronçon endommagé, à une vitesse limitée à 80 km/h. Pendant plus de cinq mois, près de 25 personnes, réparties en deux équipes, ont travaillé 10 heures par jour. Hors du tunnel, 20 à 25 personnes étaient également à pied d'oeuvre, ont indiqué jeudi les CFF.

Les entreprises mandatées ont appliqué un mortier spécial ignifuge sur une surface d'environ 5500 mètres carrés, afin de protéger la voûte contre les dommages à long terme.

Pour restaurer l'éclairage, plus de 5 kilomètres de câble, 630 mètres de voies et 120 mètres carrés de maçonnerie latéraux ont été nécessaires. Enfin, 14'000 mètres de câble ont été utilisés pour la restauration de la ligne de contact.

La cause de l'incendie survenu sur un convoi de marchandises de la compagnie BLS fait l'objet d'une enquête du service d'enquête sur les accidents de transports publics (SEA).

Travaux de rénovation

Après les réparations, place aux travaux de rénovation, prévus avant l'incident et qui débuteront le 11 décembre. Ils dureront jusqu'en 2014. Les CFF adapteront tous les équipements du tunnel aux standards actuels en matière de sécurité et de technique.

Des chemins de fuite seront creusés, les aiguillages et le poste d'enclenchement remplacés et les équipements de drainage et d'approvisionnement au courant adaptés. Cet assainissement va coûter 150 millions de francs.

ATS